En catimini et en bleu marine 49


Parce qu’il me semble que certains épisodes de notre histoire, pourtant pas si lointains devraient nous avoir appris quelque chose, parce qu’il me semble qu’on est plus fort ensemble que tout seul, et que sans variété le monde serait bien triste, aujourd’hui voici ma modeste participation au défi proposé par  L’Atelier Clandestin :  Le bleu Marine est à tout le monde

Et parce que j’étais inscrite au défi Catimini de Mme Des Mots Doux…de longue date, j’ai essayé de faire d’une pierre deux coups . Voici donc ma copie, coloris bleu marine de rigueur, matiné de dentelle, et de broderie pour jouer sur les deux tableaux :

 

Débardeur patron maison, jersey encre et batiste encre étoiles argentées (France Duval Stalla), dentelle (Mondial Tissus). Les rubans de bretelles sont en entre-deux acheté il y a deux ans sur un marché en Bretagne ;-).

Jupe (patron maison) en coton blanc rebrodé encre (coupons Saint Pierre Lille).

Le debardeur est une petite création personnelle qui peut être améliorée, mais qui fait bien le job. Qui plus est ma fille l’aime d’amour, elle a eu du mal à patienter que les photos sur cintre et de détail soient prises pour l’enfiler. Ce debardeur a un dos nageur que je trouve assez réussi (sans flagornerie aucune, disons que je trouve que ces proportions sont correctes :-)). Le côté “coupé tout droit” du devant est un peu abrupte, pour une prochaine version il faudra que j’adoucisse un peu cela. Et puis je me suis un peu mélangée les pinceaux pour le montage, certaines étapes n’ont pas été faites dans le bon ordre, j’avoue que j’ai eu la flemme de découdre, ça ira bien pour cette fois. J’ai profité de l’occasion pour tester (avec succès !) mon aiguille double spécial jersey, et il faut bien reconnaitre que ça change tout !!! Vraiment parfait ! Du coup, je me suis amusée à faire l’ourlet à l’aiguille double, en utilisant 2 fils de couleurs différents (gris et bleu marine). La plastron sur le devant est inspiré de la robe Paris (C’est Dimanche)

En ce qui concerne la jupe, je ne vous ferais pas de roman à son sujet : c’est un rectangle de la largeur de la laize, fermé en tube, avec un ourlet (large, pour avoir une réserve et qu’elle puisse être porté longtemps, ceci à aussi l’avantage de donner un joli tomber) en bas, et un élastique sous coulisse à la taille. Une jupe “service minimum” quoi … (Je dirais que j’y ai consacré 1/2 heure, mais c’est parce qu’il a fallu que je m’y prenne à deux fois pour passer l’élastique : arrivée quasimment au bout celui-ci s’est sauvé de mon passe-laine, c’est énervant !) Il faut bien reconnaitre que le tissu (Que j’ai déjà utilisé ici, où vous pourrez le découvrir plus en détails) se suffit largement à lui même et n’a vraiment pas besoin de plus.  Et puis ce genre de jupe ultra simple va très bien à ma fille !

 

 

 

Défilé,

réalisé dès potron-minet , avec une petite fille des plus volontaires, sous un joli soleil d’été !

 

A bientôt !

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

49 commentaires sur “En catimini et en bleu marine

Les commentaires sont fermés.